Vous êtes ici > Accueil > En mission > Mission Impact > Témoignages mission

Témoignages mission

Florian

J'ai eu l'occasion de faire partie de l'équipe Mission Impact pendant l'opération "100 jours d'Espoir pour le Rwanda"...

"Une porte grande et efficace m'est ouverte, mais les ennemis sont nombreux..."

Une grande majorité d'écoles et de lycées ont été favorables à la distribution du livre de vie et le corps enseignant a fait preuve d'une réelle ouverture face à ce type d'initiative ; mais il y a eu également plusieurs signes d'hostilité de la part de certains hommes religieux voulant conserver la main mise sur les écoles dépendant de leur paroisse. Malgré tout, nous avons pu non seulement distribuer le livre de vie mais également le présenter et témoigner de ce que Dieu peut faire dans une vie. Pour les établissements les plus réfractaires, nous avons quand même pu (en silence !) distribuer ce précieux trésor dans les classes. Les enfants ont été particulièrement attentifs à ces présentations, certains montraient même une soif particulière, celle de connaître Dieu. A la réception de ce livre, beaucoup ont montré, simplement par leur regard, une joie et une reconnaissance peu commune. Nous nous réjouissons par avance de ce que Dieu va se servir de cet instrument afin de toucher non seulement ces enfants mais aussi leurs familles et leurs professeurs!

Les Fêtes de l'Espoir

Nous avons également eu l'occasion de retourner dans certaines écoles pour une "Fête de l'Espoir" : devant tous les élèves réunis (parfois plus de 1000 personnes rassemblées dans une grande salle ou en plein air), présentation de sketches, témoignages et projection du film "L'homme-Dieu"... Beaucoup d'élèves ont été touchés par la projection du film, notamment par la scène de la crucifixion de Jésus. Au moment de l'appel et de la prière, de nombreuses mains se levaient, certains étaient en larmes... Dieu a agi d'une manière particulière durant ces moments...

Une promesse qui se réalise !

Tout au long de cette mission, nous avons pu voir de nos yeux la grâce de Dieu agir pour sauver les plus pauvres, les plus démunis, les laissés-pour-compte. Je pense notamment aux nombreux orphelins dans les écoles et aussi à l'extérieur des établissements. Nous nous sommes appuyés sur la promesse de Dieu : "De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l'indigent, pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple. Il donne une maison à celle qui était stérile, Il en fait une mère joyeuse au milieu de ses enfants".

Nous avons également pu rendre témoignage aux deux chauffeurs qui nous ont accompagnés pour les trajets vers les écoles ainsi qu'au personnel du couvent où nous avons été logés dans la province de Cyangugu.

Au total, plus de 25 000 livres de vie ont été distribués en l'espace d'environ trois semaines. Gloire à Dieu !

Florian

 
 Pierre

"Comment pouvez vous parler d'espoir à ces jeunes qui ont vécu le génocide ? Pourquoi leur donner ce Livre de L'Espoir* ?"

C'est cette question, posée par le directeur d'un lycée de la province de Gikongoro, qui a marqué les tous premiers instants de notre travail de distribution du Livre de Vie au Rwanda !


Face à son refus catégorique de nous laisser entrer dans l'établissement, face à ses objections, à ses incompréhensions, je n'ai eu qu'une seule réponse :
"Parce que l'homme dont il est question dans ce livre, Jésus, peut leur redonner goût à la vie. Parce que l'espoir peut renaître, et avec lui, l'espérance vivante d'un avenir éternellement heureux".


Le directeur se laisse fléchir, accepte de nous accorder quelques minutes pour parler à ses lycéens...
Quelques minutes ? Que demander de plus...
Un sketch. Un témoignage. Un exemplaire du Livre de Vie pour chacun des étudiants présents.
Et voilà que le directeur nous supplie de prendre plus de temps, de présenter plus de sketchs, de parler encore avec les jeunes...
Le Seigneur a ouvert son cœur, et la porte de ce lycée nous est alors grandement ouverte.
Nous devons partir, car une autre école nous attend, mais nous lui proposons cependant de revenir un Samedi après-midi, ce qu'il accepte avec soulagement.
Jésus n'est-il pas celui "qui ouvre, et personne ne fermera" ?


Pierre

 

* Le Livre de Vie, en Kynyarwanda (dialecte le plus répandu au Rwanda), se traduit par "Livre de l'Espoir".

 
 

Imprimer