Vous êtes ici > Accueil > Médias > Articles > 2012 > Une vision missionnaire
09|11|2012

Une vision missionnaire

Une vision missionnaire

En évoquant des périodes de colonisation troublées, les échecs ministériels... Paul Calzada (Président de l’Action Missionnaire de 1987 à 2001) écrit : « Nous aurions pu faire mieux... »

Bientôt 50 ans... L’Action Missionnaire a été présente dans des programmes plus ou moins longs dans plus de 50 pays différents.

Dans de nombreux pays, les missionnaires sont partis laissant derrière eux des églises nationales... avec des structures adaptées et une mission qui à son tour prenait en compte les besoins d’autres nations.

En 1957, la Mission des A.D.D. compte deux couples aidés de quelques équipiers.

En 1997, 22 couples missionnaires et une trentaine d’assistants de mission engagés dans l’enseignement - comme directeurs d’écoles bibliques, médecins, infirmiers, traducteurs de la Bible, techniciens, enseignants,...

1957 à 1967 : Au cours des dix premières années de son existence, l’Action Missionnaire va poursuivre l’action menée au Gabon et en Haute Volta (Burkina Faso) et s’implante dans quatre nouveaux champs missionnaires :

Côte d’Ivoire en 1958 - Nouvelle Calédonie en 1963 – Tchad en 1964 - Ile de la Réunion en 1966. Les réunions débutent souvent modestement mais très vite les manifestations surnaturelles de la puissance de Dieu qui guérit les malades et délivre les infirmes sont l’occasion d’auditoires exceptionnels...

En Côte d’Ivoire, les A.D.D. comptent plus de 130 000 membres répartis dans environ 600 lieux de culte.

Au Tchad, essentiellement implantées dans le sud du pays, les A.D.D. ont 76 lieux de culte et plus de 7 000 membres.

À l’Ile de la Réunion : plus de 15 000 membres, environ 500 baptêmes d’adultes par an !


Evangélisation en Brousse

1967 à 1977 : Cette deuxième décennie voit l’ouverture de 5 nouveaux champs missionnaires avec des moments extraordinaires comme le réveil en Côte d’Ivoire en 1973... et des heures plus sombres avec le décès du missionnaire Thévenet en poste au Tchad.

1967 :

Ile Maurice

1975 :

Le Congo

1969 :

La Guadeloupe

1976 :

La Guyane

1974 :

La Polynésie

 

 

En 1977 les A.D.D. de l’Ile Maurice comptent 30 000 membres répartis dans 110 lieux de culte.

La Guadeloupe avec 5 000 membres répartis en 23 lieux de culte

Education Chrétienne

1977 à 1987 : Tout au long de ces dix ans, l’Action Missionnaire connaît sa  plus grande extension puisqu’elle étend son action dans 9 pays, s’implantant au travers d’œuvres pionnières en collaborant avec des missions déjà sur place :

1978 :

Madagascar et Québec

1982 :

Sénégal

1979 :

Zaïre et Martinique

1983 :

Mali

1981 :

Espagne

1985 :

Guinée et Bénin

Dispensaire Médical

1987 à 1997 : c’est la décennie qui voit l’ouverture du champ du Niger (1990) et de Saint Pierre et Miquelon (1995).

Au Vietnam, Cambodge, Togo et Maroc, l’Action Missionnaire apporte sa contribution au développement d’œuvres existantes tout en poursuivant la formation des prédicateurs autochtones.

L’Action Sociale Missionnaire se voit confier le financement de différentes œuvres sociales.

En 1973, le besoin de créer un Département Missionnaire Europe se fait rapidement sentir. Dès 1978, il prend son autonomie et devient l’Action Evangélique de Pentecôte. L’AEP intervient dans tous les pays de l’Est avant la chute du mur de Berlin : Roumanie, Pologne, Hongrie, Bulgarie, Allemagne de l’Est... Depuis la chute du mur, son action se poursuit en direction de nouvelles républiques, essentiellement orientée vers les églises persécutées, aide alimentaire, containers de vêtements, construction d’hospices, matériel de formation...

 

Répartition des Pentecôtistes et des Charismatiques en Europe

 

 

 

 

Michel CHINER, © Add Lyon

Imprimer