Vous êtes ici > Accueil > Une église > Historique > Les années 1900-1950

Les dates clefs

  • 1904-1905 :

    réveil pentecôtiste au Pays de Galles

  • 1909 :

    ouverture du Ruban Bleu au Havre

  • 1930 (1er janvier) :

    arrivée du couple Scott au Havre

  • 1932 (1er mars) :

    arrivée du couple Scott à Lyon

  • 1932 (15 août) :

    inauguration d’une salle à la Croix-Rousse et premiers baptêmes dans le Rhône

Plus de dates

Les paroles

"Celui qui est né une fois meurt deux fois, celui qui est né deux fois meurt une fois ou peut-être pas du tout."

Douglas Scott

Plus de citations

Portrait

Douglas SCOTT

Douglas SCOTT

L'apôtre des Assemblées de Dieu de France

Suite...

Monsieur et Madame Scott

Monsieur et Madame Scott

Douglas Scott et son épouse Clarisse arrivent en France en 1930

La Part-Dieu en 1904

La Part-Dieu en 1904

Entre domaines agricoles et caserne militaire... l'église s'y implantera en 1970 - coll. AM Lyon

Le cinéma l'Eden à Perrache

Le cinéma l'Eden à Perrache

Lieu des premières réunions publiques tenues par Douglas Scott (mars 1932) - coll. AM Lyon

Baptêmes par Douglas Scott

Baptêmes par Douglas Scott

A Lyon, Douglas Scott baptisa également en plein air... dans le Rhône ! (août 1932)

Prière pour les malades

Prière pour les malades

Campagne d'évangélisation et de guérison divine par Douglas Scott (1949)

Douglas Scott et sa famille

Douglas Scott et sa famille

Viens et Vois

Viens et Vois

Couverture du premier numéro de la revue Viens et Vois (avril 1932)

  • Monsieur et Madame Scott
  • La Part-Dieu en 1904
  • Le cinéma l'Eden à Perrache
  • Baptêmes par Douglas Scott
  • Prière pour les malades
  • Douglas Scott et sa famille
  • Viens et Vois

Les années 1900-1950

Les années 1900-1950

Si le XIXème siècle marque un renouveau des églises évangéliques, le XXème siècle est assurément le siècle de la Pentecôte.

A l'aube du XXème siècle, on voit surgir presque simultanément en Amérique, en Angleterre et au Pays de Galles, un puissant courant de l'Esprit. On appelle les chrétiens sensibles à ce courant les "Alléluias", le "Mouvement des langues" et plus communément "les Pentecôtistes". Au cours des premières décennies du XXème siècle, ce courant parcourt une large partie de l'Europe, mais la France semble restée à l'écart. On compte malgré tout quelques groupes de croyants pentecôtistes, dont certain issus du grand réveil du Pays de Galles de 1904-1905, aspirant eux aussi à "une effusion de Son Esprit sur la France", selon les témoignages que recueille Henri Bois, historien français spécialiste du réveil au Pays de Galles. En 1909, Mlle Biolley ouvre le Ruban-Bleu, un hôtel-restaurant sans alcool au Havre, qui participe à la conversion de nombreux français dont Félix Gallice qui devra jouer plus tard un rôle important dans le Mouvement de Pentecôte en France. Déjà Dieu préparait le terrain.

Puis arrive un homme : Douglas Scott. Né en 1900 en Angleterre, il se convertit en 1925 et rejoint une église pentecôtiste. Très vite il est animé d'une large vision missionnaire. Les Assemblées de Dieu anglaises le soutiennent alors dans sa venue en France. Il arrive au Havre le 1er janvier 1930 et prêche le plein Evangile dans les rues et au fameux Ruban Bleu. Il en vient rapidement à mener des campagnes d'évangélisation dans presque toute la France, avec des centaines de guérisons miraculeuses et plusieurs implantations d'églises.

Le 1er mars 1932, Douglas Scott arrive à Lyon accompagné d'André Nicolle pour une campagne d'évangélisation et de guérison divine. Sa mission dure un mois. Il ne rassemble que deux personnes dans la salle du quartier de Vaise, et quelques dizaines seulement dans celle de la Guillotière. Un journaliste ridiculise leurs efforts de créer un "nouvel Eden dans les cœurs" lorsqu'il prêche dans le cinéma l'Eden derrière la gare de Perrache, cours Suchet. Mais cette mauvaise publicité ne décourage pas les cinquante à quatre-vingt personnes qui fréquentent peu à peu les réunions de la jeune église des Assemblées de Dieu. On note d'ailleurs quelques témoignages de conversion et de guérison. Une salle est inaugurée à la Croix rousse le 15 août 1932. Ce jour-là ont lieu les premiers baptêmes dans le Rhône. En décembre de cette même année, l'auditoire atteint au maximum 260 assistants suite à une intense campagne d'évangélisation dans la ville.

Douglas Scott note la difficulté du terrain lyonnais et l'attribue à "la crainte du "qu'en dira-t-on" très forte dans cette ville et l'extraordinaire développement du spiritisme". Il écrit dans son journal : "Pour diverses raisons la tâche est ardue à Lyon, mais gloire à Dieu, car si l'oeuvre se fait très lentement, elle se fait sûrement. Alléluia !". En 1933, on compte 130 baptêmes.

Après le départ de M. Scott, le pasteur Oscar Guillaume, originaire d'Auvergne, prend rapidement en main l'assemblée naissante. Malheureusement plusieurs font défection, l'auditoire composé de 60 personnes, descend à 35 pour ensuite remonter à près de 70 personnes. En janvier 1935, l'assistance varie entre 40 et 50 personnes. En 1937, la jeune église compte 54 membres.

Monsieur Guillaume décède le 12 août 1943 à l'âge de 63 ans.