Vous êtes ici > Accueil > Une église > Les Assemblées de Dieu

Les Assemblées de Dieu

UNADF

En 1930, le prédicateur anglais Douglas Scott arrive en France pour apprendre la langue, et se diriger ensuite vers l'Afrique. Des opportunités de prêcher l'Evangile lui sont données. Avec un accent anglais très marqué, Douglas Scott prêche un message d'une grande simplicité mettant l'emphase sur la foi, le salut personnel en Jésus-Christ et la dimension surnaturelle de l'Evangile.

Le Saint-Esprit confirme le message de la Bonne Nouvelle de façon spectaculaire, par de multiples miracles. Douglas Scott reste sur le sol français pendant de longues années. Après avoir trouvé accès dans quelques églises et auprès de plusieurs responsables protestants, il fut l'un des principaux artisans de l'implantation de l'Eglise de Pentecôte et contribua à la fondation des Assemblées de Dieu de France dont la première convention eut lieu au Havre en 1932.

"Une estrade, une table couverte de brochures, un homme qui parle : la réunion est commencée, une floraison d'alléluia, d'amen, jetés sur une note de ferveur, repris comme l'expression d'un remous spirituel venant des profondeurs de la foi, achève de nous convaincre que nous ne sommes pas au XXème siècle, mais qu'emportés à rebours dans le temps, nous côtoyons subitement Tryphène ou Triphose, Andronicus et Jonias et que nous sommes à Lystre, à Pergame, à Antioche ou à Rome au fond d'une ruelle nauséabonde, parmi les premiers Chrétiens".

Le révérend Père Chery écrivait : "On ne peut rien comprendre au phénomène pentecôtiste si l'on ne le replace pas dans la ligne historique où il s'inscrit : celle des mouvements de réveil ".

Et de fait, les salles s'agrandissent, les assemblées se multiplient. Huit églises en 1933, vingt-six en 1937, trente-quatre en 1941, plus de soixante en 1947...

De grandes campagnes sont menées à Paris et à Nice. En 1954, dans la capitale, plus de 10 000 personnes se pressent au vélodrome d'hiver. L’année suivante, ce sont les réunions de la salle Wagram. On enregistre des centaines et des centaines de conversions.

Les années ont passé mais Jésus est resté le même, accomplissant son œuvre de grâce dans notre pays. Des milliers de vies ont été transformées par la puissance de l'évangile. Aujourd’hui, près de huit cents lieux de réunions permettent à plusieurs dizaines de milliers de chrétiens de vivre la même expérience de Pentecôte. Les Assemblées de Dieu ont su s’adapter et se donner des moyens modernes pour répandre le message de Christ. Elles se sont dotées d'organismes indispensables à cette croissance : école biblique, département médias, imprimerie, département jeunesse, Action Missionnaire, Missions Intérieures...

Le jugement de Monsieur Chery est juste : c’est bien d’un mouvement de réveil qu’il s’agit. Cependant, à l’aube du XXIème siècle, les Assemblées de Dieu de France portent un regard modeste et lucide sur leurs résultats et déplorent de ne pas avoir su mieux répondre aux besoins de leur pays. Malgré le chemin parcouru, elles ressentent, plus que jamais, l’immense besoin dans lequel se trouve le pays et l'Eglise de France et prient pour un renouveau spirituel puissant par l'action du Saint-Esprit.

page suivante

Imprimer